Lettre à Son Excellence Ban KI Moon

Share Button

La Révolution du Lotus  Khmer                                          le Secrétaire Général
4, rue de la Tour d’Auvergne                                                       de l’O N U
77185 Lognes . FRANCE                                                           New York . U S A

Lognes, le 18 novembre 2014

Son Excellence Monsieur le Secrétaire Général Ban Ki Moon,

La Révolution du Lotus Khmer réitère de nouveau sa requête d’intervention de Votre Excellence auprès du gouvernement du Premier Ministre Hun sen pour l’incarcération sans jugement de 7 membres de la communauté de Boeung Kak , de 3 bonzes du Kampuchea Krom de la pagode de Samki Raingsey, ainsi que d’un  membre éminent du Parti CNRP à Phnom-Penh survenu les 10 et 11 novembre 2014 en les emprisonnant pour un an, ainsi que la chasse aux autres bonzes ayant participé aux manifestions sociales contre l’injustice et la spoliation de terrains de la population urbaine et provinciale pendant le mois en cours, car ces détenus n’ont commis aucun acte criminel à part demander aux autorités d’intervenir pour drainer l’eau de pluie inondant leurs logements et barricader une partie de rue devant la municipalité de la capitale dans le seul but de voir les responsables répondre à leur requête. La Révolution du Lotus Khmer condamne vigoureusement cette violence gratuite du gouvernement fantoche de Hun Sen avec la collaboration du CNRP ( Cambodian National Rescue Party ) , défiant de ce fait tout principe des Droits de l’Homme en l’occurrence les principes des Accords de Paix de Paris de 1991 dont 19 pays sont signataires.

La Révolution du Lotus Khmer sollicite une action urgente de la part de l’O N U et de la part des pays signataires des Accords de Paix de Paris de 1991 pour exiger la libération sans condition de mesdames Tep Vanny, Bo Chorvy, Nget Khun, Kong chantha, Song Sreyleap, Nong srey, Phann Chhunreth , des Vénérables Son Hay, Khit Vannak , Thach Sang et de monsieur Meach Sovannara.

La Révolution du Lotus Khmer souhaite une nouvelle réunion des pays signataires afin de faire respecter rigoureusement les principes des Accords de Paix de Paris de 1991 par le gouvernement de monsieur Hun sen et par le gouvernement de la République Socialiste du Vietnam qui les a violé grâce aux traités de 1979, de 1982, de 1983 et de 1985 validés par le traité additif de 2005 ratifié par le roi Sihamoni .

Le peuple khmer épris de paix et de justice appelle à votre rescousse pour défendre ses droits contre le pouvoir dictatorial de monsieur Hun Sen et vous remercie par avance de votre réponse positive à sa requête.

Le Secrétaire Général de la R L K
Sok Dyvathann

copies à : – Ministères des Affaires Etrangères de France et de l’Indonésie;

– les Ambassades des pays signataires des Accords de Paix de Paris de 1991

Comments are closed.