Manifestation du 23 octobre 2014 place Trocadero (France) pour le respect l’accord de paix de Paris 23 octobre 1991

Share Button

Chers Tous,

Lors de la manif à Paris, Place des Droits de l’Homme Trocadéro, le Conseil National de Transition (CNT), a appelé toute la nation khmère à se lever à partir du 23 Octobre 2014, pour mettre Hanoi hors du Cambodge, et chasser Hun Sen du pouvoir, et cela pour revendiquer l’indépendance du Cambodge. En effet, non seulement le Vietnam n’a pas respecté l’Accord de Paris du 23 Octobre 1991, mais il continue de le violer délibérément pour consolider sa colonisation dans ce pays voisin au nez et à la barbe de la communauté internationale. ​La Chine et le Vietnam sont les signataires de cet Accord de Paris dont la France et l’Indonésie en sont les 2 co-présidentes. Pour revendiquer l’indépendance du Cambodge, pour chasser Hun Sen et autres traîtres afin de pouvoir jouir de la démocratie, le peuple khmer devra se lever de lui-même dans tout le pays pour ne pas laisser la carte blanche à l’AN et au Gouvernement voleurs actuels le temps de consolider la colonisation vietnamienne jusqu’à la fin de ce 5e mandat législatif en 2018! Autrement, toute la nation khmère actuelle sera inévitablement condamnée par la prochaine génération pour son laxisme collectif actuel: un poisson pourri dans un panier et tout le panier de poissons sera pris comme pourri. Si la nation ne se lèvera pas, ce ne seront pas le roi marionnette Sihamoni et Hun Sen, Kem Sokha, Sam Ransy, le traître et complices qui le feront à sa place pour revendiquer l’indépendance du Cambodge! Donc, la nation khmère devra chasser ces traitres et ne plus respecter ni l’AN voleuse ni le 1er Ministre Hun Sen voleur, pour recouvrer l’intégrité et la souveraineté de sa Patrie. Elle devra se lever en tsunami dans la révolution du Lotus khmer jusqu’à la victoire définitive! La libération de la patrie n’est pas un acte terroriste! Ce sont là des idées recensées et développées lors de la manifestation à Paris organisée par le Conseil National de Transition CNT) pour demander l’application de l’Accord de Paix du 23 octobre 1991.

 

Voici la déclaration du Conseil National de Transition (TNC) lors de la Manifestation à Paris le 23 Octobre 2014 (Place Trocadéro) demandant l’Application de L’Accord de Paix de Paris du 23 Octobre 1991,

Monsieur Le Secrétaire Général de l’ONU,
Messieurs les Co-Présidents de la Conférence,
Messieurs les Signataires,
En vertu de l’Accord de Paris du 23 Octobre 1991 (dont ci-après le résumé),
Article 1- le Cambodge doit annuler les traités pour défendre sa souveraineté.
2. Les autres signataires dont le Vietnam doivent respecter cette souveraineté.
3. Le Cambodge doit respecter les droits de l’homme
4. Les signataires ne doivent pas laisser un pays violer le Cambodge.
5. En cas de violation territoriale et des droits de l’homme, les signataires et les 2 co-présidents prennent des dispositions pour régler pacifiquement et/ou saisir l’ONU et le Conseil de Sécurité des Nations Unis.

Hélas, 23 ans après, le peuple khmer n’a pas vu venir cette annulation des traités bilatéraux 1979, 1982,1983, 1985. En revanche, il est très déçu de l’adoption du traité additif 2005 pour prolonger ces anciens traités et consolider la colonisation et l’annexion territoriale du Cambodge par le Vietnam. Le Vietnam a piétiné la Souveraineté, l’Indépendance et l’Intégrité territoriale du Cambodge qui demeure toujours sous sa domination depuis l’invasion de ses troupes le 7 Janvier 1979. Les dirigeants des deux pays méprisent la volonté du peuple cambodgien en violant cet Accord dont le Cambodge et le Vietnam sont les signataires. Pour recouvrer l’Indépendance et défendre l’intégrité territoriale, le peuple khmer n’a pas d’autres choix que de livrer une guerre de libération  par lui-même et ce, par tous les moyens, conformément à l’Accord de Paris, à la Charte de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme. Il n’acceptera pas ce fait accompli.

La libération ne sera pas achevée sans réalisation de ces trois objectifs, à savoir le départ des Vietnamiens du Cambodge, la chute de la dictature et l’installation d’un régime libre et démocratique. Il déclarera l’annulation des traités 1979- 1982-1983-1985 ainsi que le traité additif de 2005, et la non-reconnaissance des postes délimitant la frontière commune longue de 1270 kms issues des traités khméro- vietnamiens. En vertu de la Conférence de Genève de 1954 sur l’Indochine et de l’Accord de Paris du 23 Octobre 1991, le peuple khmer soumettra les problèmes de ses frontières à la Communauté internationale, basant sur la carte déposée par le Cambodge à l’ONU suite à son adhésion après son indépendance du 9 Novembre 1953. La nation khmère fera des manifestations sans arrêt à travers le Cambodge notamment devant l’ambassade vietnamienne à Phnom Penh, et ce à partir du 23 Octobre 2014, pour exiger la restitution des terres frontalières, des eaux historiques et territoriales, des iles khmères telles Koh Tral ou Phu Quoc et autres. Elle portera le dossier de la souveraineté du Cambodge devant l’ONU, le Conseil de Sécurité et la Cour internationale de Justice. La libération du Cambodge n’est pas un acte terroriste! Et le renvoi des Vietnamiens illégaux hors du Cambodge n’est pas du racisme.

Vous informant ouvertement de ces manifestations massives futures,
Veuillez agréer, Messieurs, l’expression des sentiments très reconnaissants du peuple cambodgien.

Fait à Paris, le 23 Octobre 2014

Conseil National de Transition(CNT

Khmer Lotus Revolution                                     Association Tep Nimmet

Sok Dyvanthan                                                              Koy Vanna

Anqlyse politique de la situation générale au Cambodge:

Sam Rainsy, de par sa nature de caméléon remuant sans arrêt sa tête et ses yeux, et Kem Sokha, de par sa nature d’oie criarde à la moindre approche étrangère, ne pourront rien changer dans ce royaume fantoche au cours de cette 5e législature illégale. Ce qui a amené la majorité des jeunes travailleurs migrants khmers en Corée du Sud à juger Kem Sokha moins utile que la bouse des vaches! Khmer Lotus Revolution considèrent ouvertement que des dirigeants khmers actuels sont des traîtres responsables à l’avenir devant l’histoire et devant la nation khmère, par leur manquement à remplir leur devoir de libération de la nation et de la patrie de la colonisation vietnamienne. La presse nationale et internationale a fait état des plaintes déposées contre des dirigeants Khmers actuels au CPI à La HAY à charge de crimes contre humanité en raison des déplacements forcés et d’expropriations abusives de terrains.

En effet, après que le CNRP a négocié son entrée à l’Assemblée nationale, demandant la restructuration d’un nouveau CNE trompe-l’œil 4+4+1 pour préserver ses intérêts électoraux futurs, et après son serment d’allégeance au roi Sihamoni, Hanoi a déjà avancé ses pions pour renforcer sa mainmise au Cambodge. Par exemples : Le ministère de l’intérieur a fait des publicités tous azimuts demandant aux colons vietnamiens illégaux de se faire recenser et payer environ 25 milles riels soit un peu plus de 6$US, pour pouvoir vivre en toute légalité au Cambodge.

En entrant à l’Assemblée Nationale contre la volonté du peuple, le CNRP contribue donc à renforcer le pouvoir de Hun Sen, abandonnant toute idée de libération du Cambodge de la colonisation vietnamienne! Que pourra-t-il faire en entrant à l’AN? En effet, en dépit du boycott récent par les 11 sénateurs du Parti Sam Rainsy, le Senat de Hun Sen PPC a pu adopter sans obstacles tout projet de lois voté auparavant par l’Assemblée nationale.

La Révolution khmère du Lotus voit deux forces très dangereuses face à face: le peuple khmer dont jeunesse, bonzes, fonctionnaires, ouvriers, commerçants, cultivateurs et toutes les catégories de victimes d’un côté qui gagnera et, de l’autre, le PPC soutenu par la Chine et le Vietnam avec la complicité du CNRP, qui perdra ! La Révolution khmère du Lotus est avec  le peuple et s’est mis corps et âme  à la disposition du Conseil National de Transition,

Pour :
1/ Libérer le Cambodge de la Colonisation Vietnamienne
2/ Abattre le Régime Dictatorial PPC-Hun Sen
3/ Afin d’Installer des Institutions Indépendantes pour la Démocratie!

Le Peuple khmer ne devra plus compter sur la Politique politicienne de leurs dirigeants dont ceux du CNRP. Il devra Combattre pour revendiquer l’indépendance du Cambodge jusqu’à la Victoire finale par tous les moyens: c’est son Droit. En effet, jusqu’à présent, les Grands Problèmes khmers sont restés sans réponse, dont :
1/ Colonisation Vietnamienne au Cambodge
2/ Dictature Hun Sen-PPC
3/ Démocratie

En effet, aux yeux et à la barbe du peuple khmer et de la communauté internationale, Hanoi est en train d’annexer le Cambodge: par le déversement de ses colons civils et militaires pour s’y implanter, par l’annexion des iles de Koh Tral (ou Phu Quoc ), des eaux maritimes, des terres frontalières…sans aucun respect de l’Accord de Paris du 23 Octobre 1991.   Peuple Cambodgien (civils, militaires, bonzes, agriculteurs, commerçants, fonctionnaires, jeunesse, victimes…), seuls des combats par tous les moyens pourront vous apporter la Victoire! Si le Peuple khmer se lève, il pourra libérer bien le Cambodge!

Le peuple cambodgien doit ouvrir les yeux sur la trahison de ses dirigeants concernant l’indépendance du Cambodge, son intégrité territoriale, des concessions des terres agricoles, la vietnamisation de l’administration khmère, des colons vietnamiens qui sont actuellement à la source d’innombrables problèmes internes khmers dont le manque et la perte d’emploi, l’anarchie et l’insécurité sociales, le développement économique sources d’inégalités sociales, la corruption, la sante publique, la jeunesse, des élections truquées par la présence de vietnamiens détenteurs de cartes d’électeurs, des querelles raciales, culturelles etc…

Hun Sen n’osera pas jeter des millions de vietnamiens illégaux hors du Cambodge comme l’a fait le général Payuth Chan Ocha vis-à-vis des migrants khmers illégaux! Officiellement, Trung Van Thong, porte-parole de l’Ambassade du Vietnam au Cambodge qui a affirmé que la Cochinchine ou Kampuchéa Krom n’appartenait jamais au Cambodge et que la France ne l’eut pas octroyée au Vietnam le 4 juin 1949, ne présentera pas d’excuse publique à la communauté khmère du Kampuchéa Krom. Pendant ce temps, Var Kim Hong , le traître khmer, a annoncé que le comité mixte khméro vietnamien de frontière procédait à l’installation des bornes de frontière dans la province de Svay Rieng, et n’a pas autorisé ni aux journalistes ni aux législateurs khmers d’en informer le public ni de les vérifier. Si ce comité ad hoc travaillait en cachette, c’est qu’il le faisait dans la trahison des intérêts nationaux khmers.

Des manifestants en colère et excédés, ont encore brûlé le drapeau vietnamien devant l’ambassade Viêt à Phnom Penh. Le Hai Binh, porte-parole des affaires étrangères vietnamiennes, avait lancé des avertissements et ordonné aux autorités marionnettes khmères de Phnom Penh de punir sévèrement cette petite clique d’extrémistes de protestataires nuisant aux bonnes relations fraternelles entre ces deux peuples et exiger la cessation de tels actes à l’avenir. Khmer Lotus Revolution déclare son soutien total aux manifestants depuis le début de leur protestation et continue de les soutenir dans leurs droits légitimes aux vérité et liberté de manifestation pour exiger le départ des envahisseurs vietnamiens hors du Cambodge, et qu’ils cessent immédiatement toutes ingérences dans les affaires intérieures du Cambodge en respectant les termes de l’Accord de Paix de Paris du 23 Octobre 1991 dont le Vietnam en a été le signataire, portant sur l’indépendance, l’intégrité du Cambodge et la démocratie. Le Vietnam a convoqué Heng Samrin, président de l’assemblée nationale voleuse à se rendre à Hanoi du 18 au 20 Août 2014 , pour rencontrer des hauts dirigeants Viet dont Nguyen Tan Dung, premier ministre, Truong Tan Sang, chef d’état et Nguyen Phu Trong, premier secrétaire du Parti. En effet, Hanoi s’est mis à digérer le Cambodge, par l’adoption de nouveaux lois et traités bilatéraux, au sein de l’Indochine communiste dirigée par le Vietnam. Hanoi a ordonné à Heng Samrin de bien s’occuper de la population vietnamienne pour qu’elle puisse vivre en toute sécurité au Cambodge. Hanoi lui a imposé de faire en sorte que les relations diverses bilatérales khméro-vietnamienne vont se renforcer. Hanoi a enjoint Heng Samrin à prendre des mesures légales pour punir cette poignée de khmers extrémistes et leur empêcher de commettre encore de tels actés illégaux. Hanoi lui a dit de ne plus tolérer de telles protestations pour éviter la détérioration des bonnes relations entre les deux pays. Heng Samrin lui a répondu que c’était le fait d’une poignée de khmers extrémistes. Chheang Vun, le perroquet Khmer président de la commission des affaires étrangères de l’Assemblée nationale a répondu à la place de Hanoi que le Vietnam ne fera pas d’excuse à la place d’une affirmation personnelle d’un individu. Chheang Vun est donc un traître khmer poltron et valet du Vietnam. Tout cela démontre hélas la trahison officielle et collective des marionnettes dirigeantes khmères dans la vietnamisation du Cambodge. La nation khmère devra se lever d’urgence pour libérer sa Patrie!

La situation politique actuelle au Cambodge est comparable aux excréments humains brouillés dans un panier remué dans l’eau. La nation khmère à travers le monde a qualifié Sam Rainsy et Kem Sokha de nouveaux traitres. En effet, plus de 35 ans après l’invasion du Cambodge par le Vietnam, et plus de 22 ans après l’Accord de Paix de Paris du 23 Octobre 1991, Hanoi a déjà réalisé toutes ses ambitions, et ce, grâce aux traités bilatéraux de 1979, 1982, 1983, 1985, au traité additif de 2005, au coup-d’ état du 5-6 Juillet 1997, au remplacement de l’ancien système de vote de 2/3 par celui de 50%+1 et grâce aux trucages des résultats des élections de 1998, 2003, 2008 et 2013. Et pour cause, des politiciens khmers ont tous la mentalité de traitres. A l’ère de Lon Nol, il y eut juste quelques milliers de vietnamiens. Depuis la fin de 1978, leur nombre a augmenté rapidement atteignant plusieurs dizaines de milliers. Après cinq mandats successifs de Hun Sen, la population vietnamienne s’est élevée en flèche atteignant plusieurs millions. Sam Rainsy, le nouveau traitre, a déclaré qu’il était d’accord pour donner la nationalité khmère aux 250 milles colons vietnamiens, encourageant ainsi dangereusement l’immigration clandestine vietnamienne! Combien de millions de nouveaux Viets vont-ils recevoir la nationalité khmère octroyée par les 2 partis traitres (ancien et nouveau) pour qu’ils dépassent le nombre de Cambodgiens et tenir les rênes politiques du Cambodge?

Le peuple vietnamien est-il l’ami du peuple khmer depuis des milliers d’années ou son ennemi ancestral ? Depuis 63 ans déjà, Hanoi s’acharne à créer l’Indochine sous domination vietnamienne incluant le Cambodge et le Lao, sous la mainmise politique et militaire vietnamienne contrôlant ces créatures de partis communistes indochinois khmer et Laos. Hélas, au début du 21e siècle, le Vietnam continue de piétiner des lois cambodgiennes et internationales pour opprimer le Cambodge et son peuple. Actuellement le PPC de Hun Sen, Chea Sim et Heng Sam Rin est en train de trahir ouvertement leur patrie en permettant de nouveaux tracés de frontière du Cambodge et en fermant les yeux sur l’immigration illégale de millions de vietnamiens dans le royaume, exauçant pleinement la volonté impérialiste et colonialiste de Ho Chi Minh sur l’Indochine

A cause de Hun Sen et du PPC, parti communiste indochinois valet de Hanoi, le Cambodge est devenu un état inconstitutionnel, de non droit, ne respectant ni les droits de l’homme, ni l’exercice de la démocratie.

En effet :
1/ Hun Sen du PPC travaille déjà plus de 35 ans pour la colonisation vietnamiennes du Cambodge.
2/ Sam Rainsy du CNRP travaille déjà plus de 22 ans pour protéger la 2e monarchie marionnette de Hanoi.

L’Accord de Paris du 23 Octobre 1991 reste toujours en vigueur depuis plus de 23 ans stipulant que le Cambodge doit être indépendant et jouir de la démocratie. Mais Sam Rainsy et Hun Sen, dans cette 2nde monarchie ne veulent ni ne peuvent  libérer le Cambodge et son peuple pour l’indépendance, la liberté et la démocratie. La 2nde monarchie du roi marionnette Sihamoni et ces deux partis politiques n’ont pas de vision politique pour libérer leur pays. Tout cela est dû  à ce que le Cambodge demeure toujours un état inconstitutionnel, de non droit  et voleur, avec des tribunaux non indépendants, à la solde du dictateur Hun Sen. La Révolution Khmère du Lotus et le Conseil National de Transition (CNT) réaffirment trois objectifs nationaux: mettre des colons Vietnamiens hors du Cambodge pour  son indépendance, renverser Hun Sen le dictateur et y instaurer la démocratie !

Pour guérir ces trois cancers khmers dont la vietnamisation, la dictature du régime PPC Hun Sen et le manque de la démocratie, le peuple khmer devra  faire la révolution pour libérer le Cambodge dans le cadre du Conseil National de Transition (CNT) ! Ce sera le tsunami de non-violence dans sa conception première, mais par expérience et par précaution, il devra avoir des armes pour se défendre, dont le couteau, la hache, le bâton, la houe, des banderoles, des fils, des stylos, des crayons, du riz, de la nourriture, des poissons, de la viande, des poissons fermentés (ou prahok ), des médicaments pour pouvoir résister longtemps jusqu’à la victoire !

Vu le Cambodge a une Assemblée Nationale et un Gouvernement de Voleurs dont le 1er Ministre est Voleur. La Nation Khmère devra faire la Révolution du Lotus par tous les moyens (grèves, manifestations, boycotts, non-coopération, désobéissance civile généralisée … avec armes, stocks de nourritures et de médicaments). Elle verra de Nouvelles Elections après la Victoire de la Révolution du Lotus, après l’adoption du nouveau régime par le référendum, la création des institutions indépendantes, sous l’Autorité du Conseil National de Transition (CNT), dans un délai de 2 à 3 ans!​​​​   Plus de 44 ans après l’évènement du 18 mars 1970, le message du Maréchal Lon Nol et du prince Sirik Matak reste toujours actuel  pour que tout le peuple khmer se lève de nouveau pour mettre   Hanoi hors du Cambodge.

Peuple Cambodgien (de l’intérieur et d’Outre-mer) & Jeunesse Khmère : Levez-Vous! Faites la Révolution du Lotus khmer pour libérer le Cambodge du Vietnam.  Et ce à partir du 23 Octobre 2014, sans concession, sans répit, jusqu’à la victoire finale. Dans le cadre du Conseil National de Transition et non derrière un parti politique​!Avec le peuple et pour le peuple!

En Exerçant des Pressions Nationales et Internationales,
En Bloquant tout Fonctionnement de l’Assemblée Nationale et du Gouvernement Khmers Voleurs !
Ensemble, Nous Gagnerons!

Cordialement
Merci

Comments are closed.